• Mindo (site complet) est un petit village à 2h30 de Quito.Mindo

    Entouré de montagnes couvertes de forêt, ce village est un lieu plus que sympathique où passer quelques jours. Il y a de très belles cascades et deux randonnées agréables. Les amateurs d'oiseaux y seront ravis.

    Il y a peu de bus directs qui font la route Quito-Mindo. Par contre il y en a beaucoup plus qui rejoignent Los Bancos. Ceux-ci vous laissent sur la route à environ 8km de Mindo mais les horaires étant fixes il y a des taxis qui attendent pour vous descendre au village, compter environ 3-4 usd. Au départ de Quito pour aller au terminal "La Ofelia" le mieux est de prendre un taxi (5-6 usd).

    Même si Mindo ne vit que par le tourisme le village reste encore, contrairement à Baños, un village et les week-end sont vivables sauf, peut-être  aux cascades. 

    Nous avons logés au Sisakuna lodge, un petit complexe de chambres un peu à l'écart de l'agitation nocturne ( la musique surtout). En semaine, pour 25 usd sans le pdj , ça vaut le coup. Le pdj peut être pris dans un café "en ville", il sera d'ailleurs meilleur. 

    Pour ceux qui veulent vivre une lune de miel à Mindo, pourquoi pas, une adresse le Terra Bambú sur la route des cascades.

    MindoPour se restaurer le midi, si vous n'êtes pas en rando avec votre somptueux sandwich, vous aurez quelques almuerzos peu chers et très corrects. Le soir est plus compliqué. Un allemand marié à une équatorienne ( tous deux forts sympathiques ) ont ouverts un resto simple genre picada et, en face, un plus élaboré dans l'Hotel Dragon Fly Inn où vous pourrez déguster d'excellentes truites. Il y a également une très bonne pizzeria "el nomada" face un local qui fait des jus et des sandwichs dans la rue Vincente Aguirre.

    Les cascades, accessibles en taxi (4-5 usd) ou en chiva (mini camion-1usd), sont sans nul doute la raison nº1 d'aller à Mindo. Comptez la journée si vous voulez les voir toutes et vous baigner. Le mieux est d'arriver vers 9h. Pour accéder au site il faut traverser avec la cabine( 6 usd), le dernier retour se fait à 16h. Vous ratez la cabine et ce sont 2h30 d'une grande marche pour rejoindre l'autre côté. Un plan vous sera donné quand vous paierez la cabine. Vraiment une très belle journée.

    Il y a aussi la casa amarilla(6 usd) dans le village qui propose 4 circuits plus ou moins longs( comptez au total 3h) qui vous permettront de vous balader dans la foret primaire, très bien aussi. Ne vous arrêtez pas à la sympathie toute relative des sœurs qui gèrent la maison, insistez, payez, recevez la carte et profitez d'un bien bel endroit.

    Enfin il y a une canopy de 10 câbles (20 usd) sur le chemin des cascades. Professionnel et sympa le staff rend cette activité très agréable.

    Pour qui souhaite le calme, les balades et les jolis paysages Mindo est un excellent choix.


    votre commentaire
  • Baños est un endroit charmant où vous passerez des jours agréables.

    Certes, on peut lui reprocher d'être très touristique mais c'est à juste titre. Une amie qui vit en Equateur m'a même parlé de gringoland c'est vous dire! 

    Moi, je dirais juste que Baños située au pied d'un volcan, entourée de verdure et de cascades, offre pléthore d'activités au touriste, dispose de bonnes infrastructures qui rendent le séjour agréable. Sans oublier les bains thermaux qui donnent son nom à la ville. Sans conteste Baños est un excellent choix.

    Attention toutefois car les weekend les hôtels sont vite pleins car Les habitants de Quito envahissent la ville, le reste du temps il n'y a pas tant de monde que cela.

    ruta de las cascadasLa ville constitue un bon point de départ pour une balade en vélo des plus sympas sur la route des cascades et quelques randonnées faciles et sympathiques. 

    Le vrai souci de Baños est le temps qu'il y fait. La pluie est relativement présente et si elle dure deux ou trois jours elle vous poussera à partir car le meilleur de Baños sont ses activités de plein air. C'est ce qui nous arrivé. Nous sommes quand même restés quatre jours dont deux de pluie!

    Arriver et/ou partir de Baños est simple. Il y a des bus directs pour bon nombre de destinations et, comme partout en Equateur, la gare de bus bien organisée.

    Il y a une grande offre d'hébergements. Nous avons logés à la petite auberge qui sans être exceptionnelle a son charme. Rien ne sert en tout cas de monter de gamme, seuls les prix augmentent! Question restos vous aurez le choix. Le café Hood vanté par le lonely ne nous a absolument pas plu.

    Que fait donc le gringo de base à Baños? Du vélo, du canyoning, du rafting, des cabalgatas, du trekking, du puenting etc... bref il profite des activités de plein air, c'est pour ça qu'il a choisi Baños!

    Louez un vélo -environ 8usd la journée- pour faire les 15-20 km de descente de la route des cascades. N'hésitez pas à vérifier vos vélos, à les tester avant de partir. Nous avons vu des touristes peu contents car leur bécane était de mauvaise qualité.

    C'est une route qu'il faut partager avec les voitures et les camions sauf sur certains tronçons plus "nature". Tout encabine descente ou presque, la route vous offrira des vues magnifiques, des possibilités de petites randonnées , de cabines pour passer d'une rive à l'autre, 1.5 usd. Et pour ceux que cela intéresse des câbles genre tyrolienne, assez chers cependant, environ 12 usd. Pour les cabines qui vous amènent d'une rive à l'autre, les moins chères sont les cabines des "communautés". En plus d'économies, le gringo fera un bon geste! Demandez avant de payer.

    Pour ceux que le vélo rebute ou qui, malheureusement, ne peuvent en faire, vous pourrez réaliser cette excursion en chiva, sorte de camionnette colorée dont les principaux défauts sont d'être motorisée et de diffuser une musique tonitruante et lamentable.

    Cette route peut vous amener jusqu'à Puyo, porte d'entrée pour l'Amazonie équatorienne. Nous l'avons fait en bus et, sincèrement, je ne vois pas l'intérêt de le faire en vélo. La route est très fréquentée, peu large et surtout sans véritable intérêt. De plus Puyo n'est pas une ville sympa et il ne vous sera pas facile de revenir sur Baños avec votre vélo.

    Un regret par rapport à ce que nous avons fait. Ne pas avoir dormi une nuit à Rio Verde le village où tout bon gringo s'arrêtera pour déjeuner, voir la magnifique cascade et prendre le pick-up pour rentrer à moins qu'il ne préfère rentrer en pédalant en montée, à lui de voir. Le pick-up coûte 4 usd et part quand il est plein. Le dernier est à 16h30-17h.

    A l'entrée de Rio Verde, une fois passé le pont, vous trouverez sur votre gauche un petit resto, tenu par un couple canadien-equatorienne, où vous pourrez manger un excellent almuerzo. 

    Il y a deux entrées pour la cascade Pailon del Diablo. La première est sur la droite avant le pont et vous amène en bas de la cascade. Pas extraordinaire. L'autre est après le pont au niveau d'un parking . Vous pourrez alors, après avoir descendu pendant 15-20 minutes, aller derrière la cascade, très sympa. L'entrée est payante, 1,50 usd. Cette cascade vaut vraiment le coup.

    Il existe aussi des possibilités de randonnées au départ même de Baños. Las antenas, à la sortie de Baños sur la gauche après avoir passé le pont où se pratique le puenting. Cette balade plus qu'une rando est une boucle qui peut être faite en deux heures et vous donnera un point de vue sympa sur Baños. Attention car il vous faut traverser à guet le rio et suivant les saisons ce peut être compliqué voire impossible.

    Une autre marche vous conduira du centre ville à la fameuse casa del arbol, 3.5 km pourcasa del arbol 850 m de dénivelé.Comptez deux heures pour l’ascension qui passe par la virgen avec vue splendide sur la vallée. Le retour par le même chemin ou taxi pick-up pour un dollar.

    Vous pouvez aussi aller à l'hôtel Runtun en marchant mais je ne suis pas sûr de l'intérêt de cette balade. Enfin reste le chemin los contrabandistas qui offre des vues spectaculaires sur le rio et qui est en fait le chemin des cascades mais sur l'autre versant.

    L'office du tourisme vous donnera une carte de la région avec les différentes balades indiquées. Une précision: s'il a beaucoup plu les sentiers, bien que correctement marqués, peuvent s'avérer impraticables.

    En conclusion vous ne vous ennuierez pas à Baños. 


    votre commentaire
  • Nous avons passé trois semaines en Equateur en juillet 2014.Généralités

    Notre dernière et première visite remontait à juillet 2000. Depuis le pays a bien entendu pas mal changé. La présidence de Correa semble, comme toutes ces présidences de "gauche" dans le sous-continent, avoir amélioré les infrastructures et, surtout, la dignité même des populations. Bref, j'oserai écrire que l'Equateur va mieux!

    Pour le touriste l'Equateur s’avérera sans doute un pays facile.

    En effet, les distances entre deux points d'intérêt touristique sont courtes, les transports relativement efficaces quoiqu'un peu lents parfois. Il est possible de visiter ce pays sans louer de voiture et ce n'est pas un mal!

    Les hébergements ne sont pas chers et en général satisfaisants. Seule ombre au tableau la gastronomie (sic) équatorienne reste bien peu convaincante.

    On se lasse vite des almuerzos qui au début ravissent le voyageur: un repas complet pour 3.50 usd y a pas à dire, ça motive mais, assez vite, l'ennui culinaire s'installe car le soir ne vous offrira que très peu d'alternatives. Ceci étant vous ne mourrez pas de faim, juste vous regretterez d'autres cuisines du continent...

    Nous avons volontairement délaissé la côte car nous avons la chance d'aller au Brésil souvent et donc, question plages, impossible de rivaliser.

    Reste la montagne et l'amazonie. Autant l'avouer de suite l'amazonie n'a pas plu aux enfants gâtés que nous sommes. Nous avons vécu 3 ans en Guyane française entre 1995 et 1998...

    GénéralitésAu delà, l'aspect boom over touristique amazonie sauvage par pack de 15-20 touristes sans oublier le trip, je cite une agence, voir des "indiens tout nus avec des trous dans les oreilles", franchement non merci. Nous sommes allés à Tena sans plus.

    Sans être exceptionnel l'Equateur permet d'appréhender les Andes facilement, se familiariser avec des paysages qui sans être extraordinaires vous donneront envie d'aller ailleurs dans le continent et de découvrir ceux au Pérou ou en Bolivie qui sont bien plus beaux.

    Dans le même ordre d'idée les volcans  nous ont semblé plus intéressants au Chili

    Ah! J'oubliais les Galapagos. Ben oui, nous avons "oublié" les "galap" comme disent les expat'.

    Pourquoi? Parce que d'une part cela vous revient une petite fortune si vous le faites en tout organisé et que d'autre part les tours étant omniprésents vous n'aurez pas toujours accès à toutes les îles en indépendant. Enfin les quelques voyageurs rencontrés durant ces vacances nous ont paru modérement emballés par leur tour aux Galapagos. En clair, oui il y a des animaux sympas et tout et tout mais pour le prix payé, faut voir...

    En résumé un bon choix pour appréhender le continent.

    DES PHOTOS


    votre commentaire
  • QuitoQuito sera immanquablement un endroit où devrez  passer plusieurs fois.

    Comme toutes les capitales sud américaines on ne peut pas dire qu'elle soit enthousiasmante même si les guides de voyage vantent Quito et son centre historique comme une merveille.

    Bruyante, polluée, sclérosée par un trafic routier infernal Quito ne nous a pas emballé! Reste que, étrangement, lors de notre deuxième séjour, la veille de prendre l'avion nous y avons néanmoins passé du bon temps.

    Si vous cherchez le calme pour vous loger, délaissez le mariscal, quartier qui ne semble exister que pour et par le tourisme: hôtel-bar-resto-hôtel etc...Sans compter que les restos nous sont apparus chers et douteux, les tarifs des hôtels surévalués. Non, je ne crois que ce soit une bonne option sauf pour qui veut faire la fête.

    Le centre historique devient plus ou moins mort à partir de 20h-21h. Beaucoup d'hôtels bas ou moyenne gamme indiqués par les guides n'existent plus.

    Nous avons logés à mi-chemin du mariscal et du centre dans l'Auberge Inn ( quel jeu de mots!!!) qui s'est avérée d'un bon rapport qualité-prix. Basique mais non sans charme, pratique et bien située à deux pas de la station Eugenio Espejo. Le soir le pseudo resto offre une excellente alternative au "désastre" du mariscal.

    Que voir, que faire à Quito?

    Tout d'abord une remarque: Quito est à près de 3000m au dessus du niveau de la mer. Il vous faudra un temps d'adaptation si vous y arrivez directement. Moins dure qu'à La Paz, par exemple, l'altitude ne doit pas être sous-estimée. Prenez un jour ou deux avant de passer 10h par jour dehors à galoper partout.

    Une viste du centre historique, même s'il n'est pas à la hauteur d'une ville telle que Ouro Prêto, est evidemment un incontournable surtout il s'agit de votre première ville coloniale sud américaine.

    Contrairement à celui de Panama City, notamment, le centre historique a été bien rénové, et continue de l'être. Il y a de belles vues sur la ville basse, une ou deux places sympas avec un ou deux cafés où se détendre en terrasse. 

    Vous pouvez compter une bonne demi-journée pour une agréable promenade dans le centre.

    Une balade au mariscal pour vous rendre compte qu'il ne vit que la nuit. Grosse artère commerciale, le mariscal n'offre que peu d'intérêt. De plus tout ce que vous pourriez trouver d’artisanat est vendu 50% plus cher que dans le reste du pays.

    QuitoLe téléphérique est un top. Un peu cher diront certains mais cela vaut vraiment la peine.  Arrivé en haut vous pourrez apprécier la vue exceptionnelle sur Quito et partir à l’ascension du Pinchicha. Enfin, par ascencion il faut plutôt entendre une bonne marche d'environ 3-4h AR qui vous conduira au sommet du volcan. Une bien belle balade à ne pas manquer si vous aimez marcher.

    Attention toutefois car vous démarrerez d'environ 4200m pour arriver à 4600-4700m. Rien de difficile, loin de là, mais l'altitude, si vous n'y êtes pas accoutumé réellement, pourra vous empêcher d'aller jusqu'au bout. Autres éléments défavorables: l'horaire de départ et la météo. Si la météo n'est pas excellente je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Il y a beaucoup de vent et la visibilité peut être mauvaise. Enfin sachez que le téléphérique ouvre à 8h30 et non 9h ou10 h comme le signalent le site internet, les guides ou votre hôtel. Plus tôt vous partirez mieux plus vous profiterez!

    En 2000, lors de notre première visite nous étions allés a la mitad del mundo. Notre souvenir: en dehors de la ville, pénible d'accès en bus, cette attraction est un zéro pointé, une belle arnaque. D'après nos échanges avec d'autres touristes cette remarque semble toujours valable, malheureusement.

    PLUS DE PHOTOS


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique